L’APPRENTISSAGE, C’EST QUOI ?

  • Une filière de formation initiale, dispensée en alternance : tout en travaillant et se formant en entreprise, l’apprenti(e) suit sa formation dans un CFA.
  • Une formation accessible aux jeunes de 16 à 29 ans. Une formation de qualité encadrée. C’est pourquoi le nombre maximal d’apprentis pouvant être accueillis simultanément dans une entreprise est de deux par maître d’apprentissage.

LE CONTRAT D’APPRENTISSAGE, COMMENT ÇA MARCHE ?

  • Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail de type particulier conclu entre un employeur et un apprenti. L’employeur s’engage, outre le versement d’un salaire, à assurer à l’apprenti une formation professionnelle complète, dispensée pour partie en entreprise et pour partie en CFA. L’apprenti s’oblige, en retour, en vue de sa  formation, à travailler pour cet employeur, pendant la durée du contrat, et à suivre cette formation.
  • Le contrat d’apprentissage peut être conclu pour une durée limitée ou indéterminée. Dans ce dernier cas, le contrat démarre par une période d’apprentissage régie par les dispositions du Code du travail relatives à l’apprentissage.

EN ENTREPRISE, QUI EST RESPONSABLE DE LA FORMATION DE L’APPRENTI ?

  • Le maître d’apprentissage est directement responsable de la formation de l’apprenti : il transmet ses savoirs et ses pratiques professionnelles à l’apprenti afin que ce dernier acquiert les compétences liées au métier et à la qualification et au diplôme préparés.
  • Il entretient une relation privilégiée avec son apprenti tout au long de sa formation en liaison avec le CFA et le formateur référent désigné.
  • Il évalue l’apprenti en situation de travail dans le cadre du contrôle en cours de formation (CCF).

QUI PEUT ÊTRE MAÎTRE D’APPRENTISSAGE ?

  • Le maître d’apprentissage peut être le chef d’entreprise ou un salarié désigné par le chef d’entreprise.
  • À compter du 1er janvier 2019, les conditions de compétences professionnelles exigées du maître d’apprentissage évoluent.
    Il doit désormais posséder :
    – soit un diplôme ou un titre relevant du domaine professionnel correspondant à la finalité du diplôme ou du titre préparé par l’apprenti et d’un niveau au moins équivalent, et une année d’exercice d’une activité professionnelle en rapport avec la qualification préparée par l’apprenti ;
    – soit deux années d’exercice d’une activité professionnelle en rapport avec la qualification préparée par l’apprenti.

LE RÔLE DU CENTRE DE FORMATION

  • Il organise, avec vous, le parcours de formation de l’apprenti, son suivi et son évaluation. Pour cela, le livret d’apprentissage est remis par le CFA dès le début de la formation à l’apprenti. Régulièrement tenu à jour, il mentionne les objectifs à atteindre, retrace les activités en entreprise et au CFA.
  • Il fournit à l’apprenti un enseignement pratique et théorique en vue de l’acquisition de la qualification professionnelle et de l’obtention de son diplôme. Il propose également des modules complémentaires afin de mieux répondre aux besoins actuels des entreprises.
  • Il le forme à la prévention des risques professionnels. Il lui assure une formation et des certifications en matière de santé et sécurité au travail, en partenariat avec l’OPPBTP.
  • Il détermine avec vous et votre apprenti les engagements de chacun, consignés dans une « charte de l’alternance ».
  • Il désigne un formateur référent, qui est l’un de vos interlocuteurs privilégiés. Ce dernier est chargé du suivi de l’apprenti au CFA et assure le lien avec le maître d’apprentissage, notamment en effectuant des visites en entreprise.
  • Des CFA peuvent également proposer aux apprentis nouvellement recrutés de suivre un module d’intégration en entreprise dès la signature du contrat et avant l’arrivée en entreprise, en particulier en matière de prévention des risques et de savoir-être relationnel pour que le passage du statut de collégien, de lycéen ou même d’étudiant, à celui de salarié ait lieu dans les meilleures conditions.
  • Il accompagne les apprentis dans leur accès à une large gamme d’aides et prestations sociales (mutuelle complémentaire, aide au permis de conduire…) pour favoriser leur autonomie, grâce au groupe de protection sociale PRO BTP.
  • Il propose des formations de maître d’apprentissage, pour renforcer la compétence des entreprises formatrices dans l’accueil et la formation des jeunes.

Téléchargez la fiche pratique L’apprentissage BTP : repères essentiels